Elèves et bons élèves (immersion dans les bases de l'INRP)

En ce jour de rentrée des classes de primaire, voici un site sur lequel je suis tombée par hasard. Il s'agit de celui du Service d'histoire de l'éducation de l'Institut National de Recherche Pédagogique (INRP) dont le lien est http://www.inrp.fr/she/index.htm et plus particulièrement pour les ressources en ligne http://www.inrp.fr/she/bases_tables.htm

Tout d'abord, on y trouve une base http://www.inrp.fr/she/guizot/index.html concernant 2065 écoles de 11 départements, parmi toutes les toutes les écoles de France où cette enquête a été effectuée en 1833 à l'initiative de GUIZOT, Ministre de l'Instruction Publique.
Les 11 départements qui ont des écoles dans cette base sont les suivants : Ardèche, Cher, Côtes-d'Armor, Finistère, Gard, Indre, Loire-Inférieure, Lozère, Morbihan, Nièvre et Vaucluse.

Et pour ceux qui ont réussi à l'école et ont choisi de rester dans la vie académiques, on trouve d'autres bases comme :



On trouve aussi trois bases nominatives des concours d'agrégation http://www.inrp.fr/she/agregation_index.htm

  • candidats (admis comme refusés) aux concours d'agrégation de l'Université de Paris de 1766 à 1791,
  • candidats et lauréats des concours d'agrégation de droit de 1856 à 1914
  • lauréats des concours d'agrégation de 1821 à 1950

Les deux premières listes sont particulièrement intéressantes pour les généalogistes, car on y trouve les dates et lieux de naissance des candidats.

Bonne rentrée scolaire et académique !

Isabelle NOESMOEN

Quelques dates retenues par le CGEP

Tout d'abord, merci à Isabelle pour ces précieux renseignements.

Mais comment en est on arrivé là ? Est-ce lui qui a tout déclenché? Charlemagne

Quelques éléments de réponses :

  • Chez les gaulois, les druides pratiquaient un enseignement oral aux enfants des familles riches.
  • Charlemagne n'a donc pas inventé l'école, mais par contre, il a demandé que les prêtres et les moines enseignent le latin dans chaque évêché, ce qui n'était évidemment pas un enseignement à la portée de tous.
  • Au moyen âge, cet enseignement du latin continue, et est appuyé sur les textes sacrés.
  • C'est également au moyen âge que voit le jour l'université de Paris, dont les études de droit, de médecine et de théologie sont sanctionnées par le baccalauréat.
  • En 1686, Madame de Maintenon crée à Saint-Cyr la Maison Royale de Saint Louis qui est un pensionnant de jeunes filles pour la noblesse pauvre. Lécole fermera ses portes en 1793.
  • Le concept est repris par Napoléon Ier qui crée en 1810 les Maisons d'éducation de la légion d'honneur dont l'une se trouve dans l'ancien cloître de l'abbaye royale de saint-Denis.
  • Napoléon donne également en 1810 la forme moderne du baccalauréat. Mais en 1881, seulement 1% d'une classe d'âge obtenait son diplôme.
  • En 1881, Jules Ferry rend l'école laïque, obligatoire et gratuite pour les garçons et les filles.



En France tout fini par des chansons alors écoutez ce qu'en pensent nos stars :
France Gall
Sheila